loader image

Accessibilité à l’eau et risques sanitaires dans le quartier Tergal à Douala

AUTEURS : AMÉLIE-EMMANUELLE MAYI - Thomas-Éric NDJOGUI - Sara MAITAOGA

Résumé

Cette recherche a pour objet la relation entre l’accès à l’eau et les risques sanitaires dans le quartier Tergal de la ville de Douala. Il est question de savoir le lien entre les problèmes sanitaires de ce quartier et l’accessibilité à l’eau. L’hypothèse émise est que la faible accessibilité à l’eau potable est un facteur principal des risques sanitaires dans la zone d’étude. Pour l’éprouver, la collecte des données s’appuie sur les observations de terrain, la recension des données épidémiologiques, les entretiens semi-directifs, les analyses physico-chimiques et microbiologiques de l’eau consommée par les populations et le sondage d’un échantillon de 186 ménages. Les données collectées ont subi un traitement statistique univarié à l’aide des logiciels SPSS 23.0 et Excel 2013. Les résultats ont mis en évidence la faible couverture spatiale du service public de l’eau (8,35% des ménages). Ils montrent également une forte sollicitation des puits sommairement aménagés (60% des ménages) et des forages (31,65% des ménages). Sur le plan qualitatif, l’étude révèle que tous les paramètres physico-chimiques sont non conformes aux normes de l’OMS et à celles du Cameroun. Elle a encore établi la présence des germes pathogènes dans tous les échantillons d’eau prélevés ainsi qu’une forte prévalence des maladies hydriques dans la zone d’étude. Ces résultats nous amènent à conclure que la faible accessibilité des populations à l’eau les expose à plusieurs risques sanitaires à cause de la médiocre qualité de la ressource disponible dans les différents points d’eau existants. Des mesures urgentes doivent être prises en vue d’améliorer l’accès des populations à l’eau potable et de réduire ainsi l’exposition de ces dernières aux maladies hydriques.

Abstract

This study investigates the correlation between water accessibility and health hazards in the Tergal district of Douala. The study aims to determine whether there is a connection between water accessibility and health risks. The proposed hypothesis argues that inadequate access to water contributes to health risks in the study region. To test this hypothesis, data was collected through field observations, epidemiological data collection, semi-structured interviews, and physico-chemical and microbiological analyses of the water consumed by the local population. Additionally, a survey of 186 households was conducted. The collected data underwent statistical analysis using SPSS 23.0 and Excel 2013 software. The results highlight a low coverage of the public water service, with only 8.35% of households having access to it. Furthermore, a significant proportion of households rely on basic wells (60%) and boreholes (31.65%). Concerning water quality, the study reveals that none of the physico-chemical parameters meet the standards set by the WHO and the Cameroonian potable water regulations. Additionally, pathogenic bacteria are present in all analyzed water samples, leading to a high prevalence of waterborne diseases in the study area. These findings indicate that the limited access to safe drinking water exposes individuals to various health risks due to the substandard quality of the water they consume. The study proposes several measures to mitigate these health risks and improve water accessibility in the research area.


Ó Référence électronique

AMÉLIE-EMMANUELLE MAYI, Thomas-Éric NDJOGUI, Sara MAITAOGA «Accessibilité́ à l’eau et risques sanitaires dans le quartier Tergal à Douala », Revue Espaces Africains (En ligne), 3 | 2023 (Varia), Vol. 1, ISSN : 2957- 9279, mis en ligne, le 30 décembre 2023, p. 7-24.


 

La revue Espaces Africains est adossée au groupe de recherche pluridisciplinaire et international Populations, Sociétés & Territoires (PoSTer) basé à l’Université Jean Lorougnon Guédé (UJLoG) de Daloa en Côte d’Ivoire.