loader image

Études des Bassari du Sénégal : histoires, évolution démographique, habitats et modes d’organisation

AUTEUR : Aliou GAYE

Résumé

Les Bassari constituent une minorité ethnique située à l’extrême Sud-Est du Sénégal, plus précisément dans la région de Kédougou. Traditionnellement animistes et résistants à l’islamisation depuis le XIXème siècle, ils vivent dans les chaînes montagneuses du Fouta Djallon. Ces peuples croient aux esprits surnaturels avec lesquels ils forgent leur environnement socioculturel. À partir d’une approche pluridisciplinaire, l’article synthétise ainsi leur histoire et il illustre leurs modes d’organisations politique, sociale et culturelle à travers leur système de chefferie, leurs classes d’âge et leurs clans matrilinéaires. L’objectif est d’alerter sur les risques de folklorisation touristique des pratiques traditionnelles des Bassari dans un contexte de mondialisation culturelle. La méthodologie adoptée s’appuie sur les recherches documentaires et les enquêtes de terrain que nous y avons réalisées pendant douze mois. Les résultats obtenus montrent que, malgré leur adhésion au christianisme et leur ouverture au monde extérieur, les Bassari continuent de préserver leurs valeurs culturelles. Ils montrent également les enjeux de la mise en valeur touristique du patrimoine culturel bassari.

Mots-clés : Histoires, démographie, habitats, organisations, Bassari, Sénégal.                                               

Abstract

The Bassari are an ethnic minority located in the extreme south-east of Senegal, more precisely in the region of Kédougou. Traditionally animists and resistant to Islamization since the 19th century, they live in the mountain ranges of Fouta Djallon. These people believe in the supernatural spirits with which they forge their socio-cultural environment. Using a multidisciplinary approach, the article summarizes their history and illustrates their modes of political, social and cultural organization through their chieftaincy system, their age groups and their matrilineal clans. The objective is to alert on the risks of tourist folklorization of the traditional practices of the Bassari in a context of cultural globalization. The methodology adopted is based on documentary research and field surveys that we carried out there over twelve months. The results obtained show that, despite their adherence to Christianity and their openness to the outside world, the Bassari continue to preserve their cultural values. They also show the stakes of the tourism development of the Bassari cultural heritage.


Keywords : Stories, demography, habitats, organizations, Bassari, Senegal. 


 Auteur

Aliou GAYE
Docteur en Tourisme et Patrimoine
Enseignant-chercheur – Université Iba Der Thiam (Thiès)
Chercheur associé – Laboratoire EVS, UMR 5600 (CNRS – Université Lumière Lyon 2)
Courriels : aliou.gaye@univ-thies.sn / aliou.gaye@univ-lyon2.fr


La revue Espaces Africains est adossée au groupe de recherche pluridisciplinaire et international Populations, Sociétés & Territoires (PoSTer) basé à l’Université Jean Lorougnon Guédé (UJLoG) de Daloa en Côte d’Ivoire.